Et si on passait des Jeux Olympiques modernes à des Jeux Alternatifs internationaux, écolos, humanistes, durables, vertueux et coopératifs ?

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Jean-Charles Martinet dit :

    BIen d’accord avec toi; une exception pourtant: Gabriella et Guillaume, le couple français de danse en patinage artistique, leurs prestations sont -toujours- vraiment inspirantes et apportent Beauté, Harmonie et Art , qualités humaines en osmose avec la Nature….

  2. Yves dit :

    Il ne faut pas se tromper de cible.

    Ce ne sont pas les sportifs qui sont en cause ; c’est l’organisation des jeux qui est contestable.

    Les sportifs peuvent s’exprimer toute les ans, à tous les niveaux, depuis la salle des sports communale jusqu’au championnats du monde dont la diffusion reste confidentielle la plupart du temps. Rappelons que les sportifs ne gagnent rien aux jeux, mis à part la notoriété du public et des médias, et la satisfaction personnelle, éventuellement des retombées selon leur sponsor mais c’est à la marge.

    Et alors que le public s’extasie (à juste titre) des exploits de Martin Fourcade, qu’on ne dise pas que ces jeux vont donner envie aux enfants de faire ce sport qui regroupe brillamment 400 licenciés en France. Qu’on me donne la liste des endroits où je peux m’inscrire et pratiquer !

    Et pour faire la promotion du sport, il y a des médias qui diffusent les sports à longueur d’années (pour le biathlon… l’Equipe 21 nous inonde pendant tout l’hiver de toutes les étapes du championnat du monde).

    Les jeux d’été ont éventuellement le mérite de réunir quasiment tous les pays de la planète en mélangeant tous les sports, (car dans une discipline, tous les sportifs fréquentent les compétitions internationales tous les ans de puis plusieurs années…)

    Les jeux d’hiver ne concernent que les pays riches (93 délégations cette année, dont 38 pour 1 , 2 ou 3 sportifs)

    Alors à qui vont ces milliards ?

    Le fonctionnement du CIO, les règles de sponsoring des jeux (pas des sportifs), le financement de ces quinze jours de folie écologique sont à chaque édition un peu plus délirantes et inacceptables.

    As tu vu les pistes de biathlon, de ski, éclairées comme en plein jour sur toute la longueur du parcours ? Ne serait ce pas plus simple d’organiser les courses de plein jour.

    Construire une patinoire… pourquoi pas. On peut justifier qu’elle sera utilisé après les jeux.

    Mais je suis curieux de savoir combien de coréens vont réutiliser le site de biathlon ! (ou de half-pipe, ou de bobsleigh, ou de luge…. .etc..)

    Alors je confirme les propos d’Helene ! Stop aux JO !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les codes et attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Scroll Up